Warning: Parameter 1 to Crayons_affichage_final() expected to be a reference, value given in /home/instits/www/webecoles/exemples/ecrire/inc/utils.php on line 85
Martine Rey - Webécoles - Exemples de publications
Ecole de la Plume numérique

Martine Rey

dimanche 4 mai 2008

D’après la publication d’une classe de CM de l’école de Jardin.

Nous sommes allés dans la nouvelle BCD [1] pour voir les
oeuvres de Martine Rey. Elles étaient laquées en rouge,
noir, et parfois il y avait de petits signes.

L’histoire de Martine Rey

Martine Rey est en fait allée au Japon et elle a vu cette
matière, la laque. Il y a beaucoup de Japonais et de
Chinois qui laquent des objets.

JPEG - 11.8 ko
Simulacre rouge 40, détail

En revenant en France, elle a laqué des bijoux,
mais elle s’est aperçue qu’on regardait les bijoux et pas la laque. Donc, pour que cela devienne précieux non pas parce que c’étaient des bijoux mais parce que c’étaient des oeuvres d’art, elle a fait cela avec des objets qu’elle aimait et qui étaient précieux pour elle.
Elle a pris des os de poulet car, quand elle était petite, elle jouait aux os du bonheur et elle adorait ça.

JPEG - 10.5 ko

La laque

JPEG - 27.9 ko

La laque a existé bien avant la naissance de Jésus Christ (il y a 3 000 ans environ). Elle vient d’un arbre, l’arbre à laque ou le laquier. Il n’y a qu’à faire une entaille dans l’écorce et un liquide (la sève) coule.
Il faut mettre des gants, car si on s’en met sur les doigts, ils deviennent collants.
Pour laquer un objet, il faut mettre au minimum 7 couches mais Martine Rey en met une vingtaine.

Quentin

Notes

[1] Bibliothèque Centre Documentaire


| Plan du site | Connexion | Espace privé | Aide | Contacts et mentions légales | &
50 articles | 10 654 visites depuis le début | popularité 52